bannière

3La révision du P.L.U.

Le P.L.U. (Plan Local d'Urbanisme) est un document transversal de planification urbaine, c’est-à-dire d’organisation du territoire communal sur les 10-15 années à venir. Il définit les axes de développement et d’aménagement à moyen et long terme. Il fixe les règles de construction et d’occupation des sols. En cela, il encadre l’évolution de la ville.


Pourquoi réviser le P.L.U. ?

Engagé en mars 2018, l’objectif de cette révision était de mettre le document en adéquation avec les évolutions réglementaires et urbaines.

Objectifs de la révision inscrits dans la délibération prescrivant la révision du document d’urbanisme :

-    Intégrer l’ensemble des dispositions règlementaires en vigueur, et notamment les évolutions opérées depuis l’approbation du P.L.U. en 2012 ;
-    Définir des objectifs de développement cohérents, en lien avec les aspirations et capacités de la commune ;
-    Proposer une offre d’habitat diversifiée et adaptée aux besoins de la population, existante et à venir ;
-    Repenser les conditions de développement de certains secteurs en intégrant des espaces de respiration dans la ville ;
-    Accompagner la mutation de la zone d’activités et permettre le renouvellement urbain d’anciens terrains industriels aujourd’hui en friche ;
-    Définir des règles d’urbanisme adaptées aux typologies architecturales des quartiers (ex: lotissements anciens etc.) ;
-    Assurer des continuités biologiques par la mise en place de liaisons vertes ;
-    Mettre en valeur les paysages tout en préservant les espaces affectés aux activités agricoles et forestières ainsi que les cônes de vue de la cathédrale de Chartres.

Où en est la procédure aujourd’hui ?

Suite à l’arrêt du projet de P.L.U. en Conseil Municipal de juillet 2019, la MRAe (Mission Régionale d’Autorité Environnementale) a rendu, en août 2019, un avis concluant qu'au vu de l'ensemble des informations fournies, le projet de P.L.U. de Lucé était susceptible d'avoir des incidences notables sur l'environnement et sur la santé humaine et a donc décidé de soumettre ce projet à évaluation environnementale. Suite aux éléments apportés par la municipalité en janvier 2020, la M.R.A.e a rendu un avis en avril 2020 concluant et confirmant qu’il était nécessaire de prendre en compte de façon plus importante les potentielles incidences sur l'environnement.

En effet, le projet envisageait la construction de 1 140 nouveaux logements principalement répartis sur les anciennes friches industrielles de la SCAEL, de FAUCHEUX (313 logements envisagés et déjà inscrits dans un permis d'aménager) et de BP-Total (plus de 300 logements envisagés). Il a ainsi été décidé par la nouvelle équipe municipale de reprendre à la base la procédure de révision du P.L.U. pour tenir compte à la fois des enjeux environnementaux notamment soulevés par la M.R.A.e, des avis rendus par les services extérieurs consultés après le 1er arrêt du projet, des évolutions des documents supra-communaux (SCoT...), mais aussi pour bénéficier d'un P.L.U. permettant un développement durable, raisonné et surtout maîtrisé de la ville tout en prenant en compte l'intérêt des générations futures.

Le Conseil Municipal du 11 décembre 2020 a donc abrogé la délibération du 2 juillet 2019 afin de reprendre cette procédure de révision du document d’urbanisme.

Sur la base du diagnostic mis à jour, le Projet d’Aménagement et de Développement Durables (P.A.D.D.), document simple et concis présentant le projet politique de la Ville pour les années à venir, a été modifié.

Le Conseil municipal du 10 février 2021 a débattu sur les modifications apportées aux orientations du P.A.D.D. articulé à l’origine autour de 3 axes : améliorer le cadre de vie, développer l’économie par l’innovation et optimiser les dynamiques démographiques

Il a été décidé lors de ce Conseil Municipal de créer un 4ème axe dédié aux aspects environnementaux intitulé "Protéger et mettre en valeur l'environnement", décliné en cinq objectifs orientés sur le volet écologique. De ce fait, un nouveau débat s'est tenu sur le nouveau P.A.D.D. en Conseil Municipal le 13 avril 2021.

Les orientations générales du P.A.D.D. déclinées en 4 axes stratégiques

Cartes de synthèse de ces 4 axes

Les O.A.P. (Orientations d’Aménagement et de Programmation)

Les O.A.P. (Orientations d’Aménagement et de Programmation) fixent les conditions d’aménagement et les principes d’urbanisation sur des secteurs stratégiques à mettre en valeur, à réhabiliter, à restructurer ou à aménager. Il existe deux types d’O.A.P. Les O.A.P. sectorielles qui portent sur un secteur délimité, généralement à l’échelle d’un quartier, et les O.A.P. thématiques, qui portent sur un enjeu précis mais dont la spatialité demeure à l’échelle de toute la commune.
Cinq O.A.P. sectorielles et trois thématiques ont été définies dans le cadre intermédiaire de la révision du nouveau P.L.U., qui sera adopté fin 2022.

5 OAP SECTORIELLES


Cette O.A.P a pour objectif de développer l'attractivité du centre-ville, d'en renouveler l'image et d'en diversifier les fonctions (commerces, services, équipements, habitations).


Repenser ce secteur hétérogène, constitué de friches industrielles, de logements sociaux et d'activités économiques, en créant un quartier vert au coeur du pôle urbain.


Accompagner la mutation de ce quartier industriel vers un quartier innovant en matière de logements et d'activités économiques est l'objectif de cette O.A.P.


Envisager la reconversion de cette ancienne friche agricole en agriquartier mêlant habitat et activités économiques.


Repenser ce secteur en entrée de ville en améliorant l'interconnexion entre les quartiers et en favorisant la création d'un quartier multifonctionnel (habitat, commerces, services, équipements, espaces verts...).

3 OAP THEMATIQUES

 

 La traduction réglementaire

Hôtel de Ville
Service Urbanisme

5 rue Jules Ferry
28110 Lucé
Tél. 02 37 25 68 17
Courriel